Get Adobe Flash player

La climatologie


Une température agréable en toute saison

Le monde des cavernes est partiellement isolé de celui où nous vivons. Quand on y pénètre en été, la première chose que l'on remarque, outre l'obscurité, c'est qu'il y fait frais.

Mais si on y retourne l'hiver, on se rend compte qu'on y est protégé du froid. En fait, passé une zone de fluctuation près de l'entrée et une zone de transition (dite «zone tampon»), la température tend vers une constante quelle que soit la saison: c'est la moyenne annuelle du lieu où la caverne est située! Au Québec, donc, la température des cavernes varie de 3 à 7 degrés Celsius. Évidemment, il faut être bien habillé, mais on bouge, comme en ski de fond. On apprécie alors mieux la fraîcheur ambiante.

Parfois il y vente!

Dans la plupart des cavités l'air circule facilement, et même parfois le courant d'air est violent! Dans d'autres cavités l'air circule très peu. S'il y a plusieurs entrées, et surtout si elles sont situées à différentes altitudes, l'air y circulera facilement. Peu importe que ces entrées soient pénétrable pour une personne humaine! Le moteur de cette circulation? Souvent c'est la température de l'air: l'air chaud monte et l'air froid descend. La circulation dans un sens l'été s'inverse donc souvent l'hiver!

Le type de cavité, horizontale, descendante ou montante, la dimension de ses entrées, la variation de celles de ses passages influent aussi sur la circulation de l'air.

L'humidité

Elle se situe à près de 100% la plupart du temps! Les exceptions sont rares. Car l'eau est rarement bien loin: elle y ruisselle depuis la surface, s'écoule dans des rivières souterraines... Les différences de températures entre l'eau qui coule, l'air ambiant et les parois rocheuses permettent des échanges: l'été par exemple, l'air plus chaud en provenance de l'extérieur se charge dans la grotte de vapeur d'eau; mais au contact des parois plus froides, il y a condensation et l'eau ruisselle. Le phénomène inverse se produit l'hiver et les parois tendent à s'assécher.

Dans une galerie peu ventilée, on voit souvent le brouillard se lever, surtout si les spéléo sont nombreux. Ambiance garantie!