Get Adobe Flash player

Les nouveaux bloqueurs...enfin!

L'an dernier Petzl a changé l'aspect de ses bloqueurs.

Depuis le milieu des années 1970, il y a eu plein de petits changements, souvent plus cosmétiques que vraiment utiles, du moins pour les spéléos. Qu'en est-il cette fois?

Toute la gamme a un nouveau look (fig. 1: Photo de famille). L'aspect de la poignée est plus racé, les gâchettes ont de nouvelles manettes plastique, le Croll a maintenant presque l'air d'un bloqueur «Basic». La butée d'acier rivetée au-dessus de la gâchette a disparu, au profit d'un renflement matricé à même le zicral du corps de l'appareil. Mais sur corde, me direz-vous?

J'ai essayé le nouveau Croll depuis 1 an, et j'ai recueilli les commentaires de quelques autres utilisateurs.

J'étais inquiet. Depuis au moins 15 ans, chaque nouvelle version du Croll empirait selon moi. Il y avait bien quelques améliorations de détail, mais la gâchette était toujours plus agressive, rendant la descente aux bloqueurs très difficile avec un appareil neuf. Quelques kilomètres avalés adoucissaient les crocs les plus acérés heureusement, mais le débutant passait un mauvais quart d'heure avec son Croll neuf.

La nouvelle version

La version 1998 marque enfin un progrès de ce point de vue. La corde file beaucoup mieux dans l'appareil, surtout à la descente. Le profil de la nouvelle gâchette est plus courbé et l'angle des dents varie selon cette courbure. Résultat, l'accroche est meilleure quand il le faut, sans coincer et sans nuire.

Au «décrollage», avec la nouvelle manette plastique c'est carrément la joie! Les anciennes manettes, jusqu'au modèle précédent celui-ci, étaient adéquates (fig. 1, modèles 4 et 5). Mais quand Petzl a créé le modèle affublé d'un bout de tôle alu avec un trou pour le pouce, complètement anti-ergonomique, quelle déception! Plusieurs d'entre vous possédez ce modèle: vous savez sans doute qu'un court anneau de cordelette civilise un peu cette manette incommode. Désormais, avec la nouvelle manette plastique l'ergonomie a repris ses droits, et a bien progressé même par rapport aux anciens «pitons» en alu.

Par contre, l'entrée de la corde a été de beaucoup rétrécie. Petzl affirme que cet appareil peut prendre des cordes de 8 à 13 mm. Pourtant une 10 mm un peu gonflée y entre avec difficulté! Ce problème n'existe pas avec la poignée et le Basic. L'irritant est tout de même mineur, compte tenu des avantages du nouveau modèle. La fente anti-boue de la gâchette est plus étroite que dans le modèle précédent, mais je n'ai pas expérimenté sur corde vraiment boueuse.

Je n'ai fait qu'un bref essai de la nouvelle poignée «Ascension». La gâchette semble la même que celle du nouveau Croll, mais la manette plastique est différente (celle du Basic est identique à celle de la poignée). Mes essais sur cordes de 8 mm et de 10 mm n'ont pas permis d'identifier de gros changements à l'utilisation. Pour moi l'ancienne poignée fonctionnait bien, la nouvelle aussi. Sa prise me semble un peu plus confortable, mais elle l'était déjà beaucoup!

Autres modifications

La poignée est légèrement plus courte: la partie qui enveloppe la corde a perdu une dizaine de millimètres. J'ai lu qu'un débutant se serait coincé sur corde à cause de cette nouvelle configuration, mais je n'ai pas de détails. La partie du bas du Basic est maintenant aussi tordue que celle du Croll. Le trou double existe toujours, tant sur la poignée que sur le Basic, mais le troisième trou a disparu: sans doute la nouvelle butée, plus économique à réaliser que l'ancienne, est-elle incompatible avec ce trou inutile. La nouvelle manette plastique de ces bloqueurs, moins réussie que celle du Croll, fonctionne quand même très bien.

Comment vieilliront ces manettes plastique? L'avenir le dira.

Les bloqueurs Petzl étaient déjà très ergonomiques (avez-vous déjà vu les Jumars, les vieux Clog britanniques, les Kong italiens, les CMI américains ?). Le Croll était le point faible de la gamme, surtout avec la manette trouée de la version précédente. Ce n'est plus le cas!

La nouvelle gamme est améliorée. Heureusement, car de toute façon il n'y a pas vraiment d'alternative!